À propos d'Anik S. Leblanc

À propos de Anik S. Leblanc 

​Anik St-Cyr Leblanc est née à Ottawa, en 1977. Elle a grandi dans un environnement où la création a toujours occupé une place d’importance. Durant son enfance, elle observait sa mère lui confectionner des vêtements et son père exercer ses talents de poète durant ses temps libres. Dès l’âge de 5 ans, ses parents l’inscrivent à des cours de poterie pour lui permettre d’explorer aussi ses talents artistiques.

 

Elle s’intéressa donc, dès son plus jeune âge, à tous les jeux de création : peinture, dessin, couture, confection de bijoux, etc. Elle avait un insatiable besoin de créer pour atteindre la sérénité intérieure et libérer son âme de ses folies créatrices. Après avoir vendu dans la rue des cordes tressées multi­colores embellissant les coiffures ou les poignets des passants, elle ajouta ensuite des coffres à crayons de confection maison afin d’élargir son inventaire.

 

En 2000, elle s’inscrit dans un programme de bijouterie où elle apprendra les rudiments de ce métier. Durant une décennie, elle consacrera ensuite tous ses temps libres à créer et à confectionner des bijoux au style épuré et futuriste qu’elle mettra ensuite en marché pour vite réaliser qu’il serait très difficile d’en faire son gagne-pain. Elle réoriente donc sa carrière vers un métier hélas hors création. Mais très rapidement, elle sent un vif besoin de créer à nouveau. Elle cherche un nouveau médium pour s’exprimer et elle le trouve en s’inscrivant à des cours de peintures au Centre des arts visuels de Montréal. En concomitance avec son gagne-pain qu’elle a conservé, elle développe ses habiletés picturales et principalement de dessins en suivant des cours privés avec un homme qui partage la même passion qu’elle et qui deviendra plus tard son conjoint. Ainsi, l’un et l’autre se stimuleront en création picturale.

 

Anik flirte avec le style futuriste et les couleurs noir, blanc et rouge dominent ses toiles. D’abord en couleurs très vives et ensuite en couleurs atténuées, plus tendres quoi qu’éloignées des gammes de couleurs de la technique traditionnelle. Ses œuvres sont très souvent un hommage, voire un clin d’œil, à la beauté des femmes modernes. Cette beauté de ces femmes entérine leurs désirs de liberté, d’autonomie et de séduction. Elle reflète l’assurance et la fierté d’être des femmes accomplies.

 

Partager via un média social